RADIO(S)



Bon voyage mon Ami,


Dans le bagage linguistique que nous manipulons tous tant bien que mal, en essayant plus ou moins vainement de cristalliser nos idées dans des mots, toujours trop étroits, il existe des mots, que nous pouvons qualifier de mystérieux.  Le plus mystérieux de tous, est probablement l’âme, dont la notion est particulièrement difficile, voir impossible à illustrer. Force est de constater, que la majorité des cherchants, sont d’accord sur au moins une chose :  le mot le plus mystérieux de notre bagage linguistique, exprime quelque part, le lien indubitable entre les choses d’en bas, et quelque chose de très Haut. C’est l’union sacrée des opposés similaires, permettant de constituer l’Unité indivisible dont nous renfermons chacun à la fois une partie, et le tout. C’est l’unité de la communauté séculaire une et indivisible des afros de tous les continents, complètement exprimée dans « Soul Makossa », que nous connaissons depuis toujours. Cependant, cela n’est qu’une minuscule partie, du Devoir que nous avons, de te dire merci, cher Emmanuel N'Djoké Dibango, dit Manu Dibango. Que ta dernière demeure auprès du très-Haut, reste toujours en communion avec l’héritage éternel, que tu nous as laissé ici-bas.

 

Un jeune Frère qui te gardera toujours dans son cœur.